Text Size

 

    PDF 

square INTRODUCTION

     Diane H. Bodart, Valérie Boudier

 

ABSTRACT
Le banquet vient de l’italien banchetto, employé à partir de la seconde moitié du XIVe siécle comme un synonyme du plus ancien convito – repas splendide et copieux – qui dérive du latin convivium. Or, par son étymologie, le nouveau mot opère un glissement sémantique remarquable, ce repas n’étant plus défini par une réunion de personnes autour d’une table (convivere: vivre/manger ensemble), mais par la table autour de laquelle les convives sont réunis. Si le mot banco, à l’origine de banchetto, est expliqué par les études actuelles dans l’acception de banc en tant que siège où l’on s’assoit ensemble, l’Italie de la Renaissance l’entendait en revanche comme table, dans le sens de table de fonction où écri- vent les notaires, comptoir où exercent les marchands, ou encore table de loi où les magistrats rendent justice. Une table donc qui n’est pas ronde et égalitaire, mais rectangulaire, introduisant une hiérarchie des personnes en fonction de leur position autour d’elle. Le terme de banquet, dont l’usage devient usuel à partir de la moitié du XVe siècle, met ainsi au centre de la conception du repas somptueux non plus l’acte de manger ensemble, mais la mise en scène de cet acte par un dispositif extérieur structuré.